Retour à la liste

Des nouveautés sur la reproduction de la Cistude d’Europe en Bourgogne

Grâce au suivi du succès de reproduction d’une population de Cistude d’Europe installée sur la commune du Rousset-Marizy (71) actuellement mené, les connaissances sur l’espèce s’enrichissent en Bourgogne. Ce suivi, menée dans le cadre des mesures de connaissance du site Natura 2000 FR2600993 «Etang à Cistude du Charolais», porte sur l’identification des sites de ponte.

Vérification d'un verveux

Site de ponte © M. Souchet

L’objectif de ce suivi est de fournir des éléments de connaissance sur la localisation et la fonctionnalité des habitats ponte de cette population à la structure animatrice de ce site Natura 2000, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne. Au travers de ces informations, des actions de gestion et de restauration de ces habitats seront engagées avec le gestionnaire de l’étang concerné pour le maintien et surtout le développement de cette population si fragile qui ne compte pas plus d’une dizaine d’individus.

La méthode de la capture-marquage-recapture pour réaliser le suivi

En mai et juin dernier, les scientifiques de la SHNA-OFAB ont effectué une campagne de capture de cette espèce grâce à des verveux (filets coniques montés sur des cercles) et des nasses. Des femelles ont été équipées d’un émetteur, collé sur leur carapace, afin de les suivre à distance par télémétrie. Lors de cette étude, quatre individus adultes sur les huit historiquement connus ont été capturés(deux femelles et deux mâles). Deux femelles ont été équipées d’émetteurs. À notre grande surprise, deux juvéniles âgés de trois ans ont également été capturés.

Cette découverte donne espoir ! Elle signifie qu’en 2017 un site de ponte a été fonctionnel et qu’au moins deux jeunes ont réussi à atteindre l’âge de trois ans. Il s’agit de la première reproduction avérée de l’espèce sur le site.

Cistude d'Europe © M. Souchet

Cette étude est aussi l’occasion d’échanger avec les habitants et de les sensibiliser à la préservation de l’espèce, mais aussi de collecter des informations. Ainsi, à partir de la photo de M. Clout prise en mars 2019, nous avons pu confirmer la présence de la Trachémyde à tempes rouges (Trachemys scripta) plus connue sous le nom de Tortue de Floride, originaire d’Amérique du Nord. Très compétitive, elle représente un danger pour la Cistude d’Europe. Une attention toute particulière doit être portée sur les impacts de cette espèce introduite. Affaire à suivre !